MOTS À MOTS – 01

Porte parole du collectif  « Nos Quartiers ont besoin de la Busserine », Maryvonne Bellec précise son point de vue…

Quelles sont les revendications du collectif ?
Le rétablissement d’un budget pour l’ECB. Actuellement l’équipe ignore la sommes dont elle dispose pour travailler. Le mantien d’une programmation diversifiée, notamment en direction des adultes. Le retour de tous les ateliers et des résidences d’artistes.

Maryvonne Bellec porte parole du collectif NQBB
Maryvonne Bellec
porte parole du collectif NQBB

Quels sont les difficultés rencontrées ?
La notion de “culture provençale” est peu claire. Le groupe Quartier Nord était déjà présent à l’ECB. La volonté de la mairie de faire travailler les salariés sur l’ensemble du 13-14 pose la question des moyens : lorsqu’une compagnie est en résidence, les techniciens doivent être là et ne peuvent se trouver sur un des centres d’animation, qui par ailleurs ne sont pas adaptés pour accueillir des spectacles.

 
Deux spectacles jeunes publics sont  prévus en avril, en mai le Printemps de la Danse se tiendra au Théâtre du Merlan, en juin l’accueil des écoles et des associations aura bien lieu. L’équipe prépare une programmation pour septembre-décembre, incluant des spectacles tout public, qu’elle proposera à la mairie.

À LIRE AUSSI
LA CULTURE A BESOIN D’ESPACE
LA MAIRIE ELLE TE DIT…