LA MAIRIE, ELLE TE DIT…

Lors de la délibération du conseil d’arrondissement le 30 mars dernier, Stéphane Ravier, maire FN de secteur, rappelle les trois nouveautés qu’il entend impulser.

Priorité au jeune public, recherche d’un lieu sur le 13ème offrant les mêmes services que l’ECB, et itinérance des spectacles dans les centres d’animation.

Une de ses proches explique au Mesclun ses axes culturels où l’ECB fait figure de « vaisseau amiral ».

> Le périmètre de proximité :
Les ateliers de pratique artistique sont maintenus, mais proposés en priorité aux enfants. Des ateliers parents-enfants sont envisagés ainsi que des ateliers « intergénérationnels » avec les séniors.

> Le périmètre projet écoles-quartiers :
Les projets scolaires écoles-quartiers perduren. L’accent sera mis sur un « élargissement de la cible ». En effet, jusqu’ici, seules les écoles des quartiers prioritaires bénéficiaient du projet. La mairie souhaite passer une convention avec l’Inspection d’Académie de l’Éducation Nationale, afin qu’elle fasse le relais auprès de tous les directeurs d’établissement.

La mairie compte mettre à disposition des  bus gratuits pour les écoles éloignées de l’ECB, et instaurer la gratuité des spectacles pour les scolaires (jusqu’ici à 0,80€).

> Le périmètre de rayonnement :
Il s’agit de « profiter des compétences du personnel sur tout le territoire ». Celui de l’ECB sera associé au comité de programmation, comprenant également le Président de l’Association de Promotion de L’ECB, le Directeur Municipal de la Culture et le Directeur Général des Services. Ensuite, la programmation sera soumise aux élus ad hoc (enfance, culture, animation..).

Le rayonnement se fera, après travaux, dans les centres d’animation municipaux. Ils accueilleront des spectacles et des ateliers.  Des masters class seront désormais exigées des compagnies accueillies (sur scène ou en résidence). Les Cies locales « qui se montent ou qui ont fait leurs preuves », sont invitées à apporter leurs compétences aux enfants du secteur.

Quant au financement, la mairie indique que « des rééquilibrages seront à faire », et qu’il faudrait « repenser les temps d’accueil périscolaires ».